Recherche

Des chercheurs de l'IRCM dévoilent un déclencheur du cancer du cerveau chez les enfants

21 jui. 2020 | Cancer

Toutes les nouvelles

Dans un article récemment publié dans la prestigieuse revue Nature Cancer, l'équipe du Dr Frédéric Charron, chercheur à l'Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM) et professeur à l'Université de Montréal, a dévoilé un mécanisme déclencheur du médulloblastome.

Le médulloblastome est la tumeur maligne du cerveau la plus répandue chez l’enfant. Le traitement actuellement disponible est particulièrement agressif. Une fois diagnostiqués, les patients subissent une chirurgie au cerveau, généralement suivie d'une radiothérapie ou d'une chimiothérapie hautement toxique. En dépit de ce traitement agressif, le taux de survie pour le médulloblastome n'est que de 60% et ceux qui y survivent ont un risque élevé de développer des tumeurs secondaires, des retards de croissance et des déficiences intellectuelles importantes. Une meilleure compréhension des premiers stades de développement du médulloblastome pourrait aider à prévenir la progression de la maladie.

La voie de signalisation appelée Sonic Hedgehog joue un rôle essentiel dans le développement de la partie du cerveau où le médulloblastome se développe. Sonic Hedgehog est responsable de l’activation d’un réseau de communication qui envoie des signaux aux cellules pour leur permettre de proliférer et de se diviser.

Dans cette publication, le premier auteur, le Dr Lukas Tamayo-Orrego du laboratoire du Dr Charron, étudie plus en détail le rôle de la voie Sonic Hedgehog. Les mécanismes à l’origine des mutations qui causent le cancer sont encore méconnus. Ainsi, l'équipe s'est demandé si les signaux prolifératifs normaux de Sonic Hedgehog pouvaient perturber les fonctions de l'ADN et déclencher un cancer. Pour se multiplier, les cellules doivent répliquer leur ADN. Dans ce cas, l'équipe a constaté que Sonic Hedgehog provoque une réplication si forte qu'elle crée un stress réplicatif, qui à son tour provoque des mutations. Ces mutations sont responsables de l'initiation du cancer.

En montrant comment la voie Sonic Hedgehog accélère la dynamique de réplication de l'ADN et en étudiant les mécanismes régulant ce phénomène, l'équipe du Dr Charron a fourni la démonstration que le fait de réduire le stress de réplication de l'ADN dans les cellules à risque de mutation pourrait aider à contrôler le développement précoce du médulloblastome.

« Cette nouvelle compréhension des mécanismes qui sous-tendent le développement de cette terrible maladie amène un éclairage nouveau pour notre champ d’études et pourrait également s’appliquer à d’autres cancers, » a déclaré le Dr Frédéric Charron.

Cliquez ici pour accéder à l’article dans la revue Nature Cancer et ici pour un accès libre.

 

Soutien financier

Ce travail a été financé par les Instituts de recherche en santé du Canada, les Chaires de recherche du Canada, le Fonds de recherche du Québec-Santé, la Fondation canadienne pour l'innovation, l'Institut de recherche de la Société canadienne du cancer, le Medical Research Council (UK), le Programme de recherche et d'innovation Horizon 2020 ERC Advanced Grant de l’Union européenne, la Fondation Caldas (Colciencias), la Fondation Djavad Mowafaghian, l'Organisation européenne de biologie moléculaire (EMBO) et le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada.