Institutionnel

Le chercheur Martin Sauvageau se joint à l’Institut de recherches cliniques de Montréal

15 sept. 2017 | Nomination, Génome

Toutes les nouvelles

Tarik Möröy, président et directeur scientifique de l’Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM), est heureux d’annoncer la nomination de Martin Sauvageau à titre de professeur adjoint de recherche et directeur de la nouvelle unité de recherche sur la génomique fonctionnelle et les ARN non codants. 

Sous l’axe de recherche en cancer et maladies génétiques, les travaux du laboratoire du Dr Sauvageau porteront sur les portions méconnues du génome. Pour ce faire, il utilisera des techniques d’édition du génome, de biochimie, de génomique fonctionnelle et de bio-informatique à la fine pointe de la technologie, qui l’aideront à élucider les mécanismes régulant le génome. Ces techniques lui permettront également de mieux comprendre le développement de régions peu explorées produisant de longs ARN non codants et les éléments régulateurs dans le cas du cancer et de maladies rares.

« Je suis très fier de l’arrivée du Dr Sauvageau à l’IRCM, d’autant plus que c’est une plus-value exceptionnelle pour la recherche au Québec. Son expertise et son approche innovatrice dans son domaine de recherche cadrent parfaitement avec les orientations stratégiques de l’Institut, notamment dans le domaine des maladies rares et génétiques. Par ailleurs, l’ouverture de ce nouveau laboratoire nous permettra de miser une fois de plus sur l’interdisciplinarité dynamique de l’IRCM grâce à laquelle nous contribuons à des découvertes de calibre mondial », a déclaré le Dr Möröy. 

Martin Sauvageau est titulaire d’un doctorat en médecine expérimentale de l’Université McGill pour lequel ses recherches ont été réalisées à l’Institut de recherche en immunologie et cancérologie. Ses travaux de thèse, sous la supervision de Guy Sauvageau, portaient sur la régulation épigénétique lors du développement hématopoïétique normal et leucémique. Il a par la suite fait un stage postdoctoral à l’Université Harvard et au Broad Institute of MIT and Harvard dans le laboratoire de John L. Rinn. En plus d’avoir reçu de nombreux prix et bourses au cours de ses études, il est l’auteur de plusieurs publications scientifiques et ses recherches ont été l’objet d’articles dans le New York Times, The Economist et La Presse.