Institutionnel

L’IRCM rayonne à Effervescence, un événement d’envergure sur le futur des sciences de la vie

2 mai 2019 | Rayonnement

Toutes les nouvelles

Plus de 550 participants – acteurs de l’industrie des sciences de la vie, chercheurs, étudiants et professionnels institutionnels – ont pris part à Effervescence, le tout premier événement d’envergure à Montréal sur le futur des sciences de la vie au Québec, les 24 et 25 avril derniers, à la TOHU. Plus de 215 rendez-vous B2B (business to business) ont été recensés, offrant aux personnes inscrites la possibilité d’échanger avec des partenaires potentiels d’opportunités d’affaires, de financement d’un projet ou de projets de collaboration.

Tout au long de cette première édition couronnée de succès, des représentants de l’Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM) ont saisi plusieurs tribunes, illustrant la richesse de talents de la communauté de l’IRCM. Les étudiants de l'Institut participant à l’événement ont quant à eux bénéficié de formations en réseautage professionnel et en développement de carrière.

L’IRCM poursuit la discussion sur les maladies rares et orphelines

D’une part, Sophie Bernard, vice-présidente par intérim, clinique et recherche clinique, et directrice de la clinique de dyslipidémies génétiques de même que Cynthia Turcotte, patiente de la clinique de l’IRCM, ont participé à une plénière sur les maladies rares, qui regroupait les différents intervenants du secteur. 

Organisée par l’IRCM et le Centre d’excellence en recherche sur les maladies orphelines – Fondation Courtois (CERMO-FC), la plénière était animée par Sophie-Andrée Blondin, journaliste scientifique à la barre de l’émission Les années lumière sur ICI Radio-Canada Première et comptait aussi Jacques Michaud, chef du service de génétique médicale du CHU Sainte-Justine, Nicolas Pilon, directeur du CERMO-FC, Marina Vasiliou, vice-présidente et directrice générale de Biogen Canada, et Gail Ouellette, présidente du Regroupement québécois des maladies orphelines. L’IRCM profite de l’occasion pour remercier Biogen Canada et Vertex, commanditaires de la plénière.

L’objectif de cette rencontre était de démontrer la pertinence de la mise en place d’une politique québécoise sur les maladies rares et orphelines ainsi que la nécessité que les différents intervenants du secteur travailler en collaboration pour développer des approches intégrées d’intervention. 

L’expertise des infrastructures de recherche mise de l’avant

Les plateformes scientifiques académiques ont également eu l’occasion d’aborder leur rôle à titre de partenaire de la recherche. Parmi les représentants institutionnels, Judith Cotton-Montpetit, directrice des plateaux technologiques et des infrastructures de recherche de l’IRCM, a donné un aperçu de la gamme de ressources et d’appareils offerts à l’Institut ainsi que de l’expertise de pointe inestimable qu’on y retrouve.

Une recherche de l’IRCM monte sur le ring

Mise sur pied par le fonds de capital de risque Amorchem, KNOCK OUT est une activité durant laquelle des chercheurs universitaires présentent le potentiel de leurs travaux à un panel d’experts du milieu pharmaceutique afin de se qualifier pour un financement AmorChem de 500 000 $. Tarik Möröy, directeur de l’unité de recherche en hématopoïèse et cancer de l’IRCM, était parmi les trois chercheurs finalistes à se tailler à ce défi haut en couleur.

Mathieu Ferron remporte un prix Étoiles Effervescence

Effervescence a par ailleurs souligné 10 jeunes et talentueux chercheurs universitaires québécois s’étant illustrés par leur recherche et leurs partenariats avec l’industrie des sciences de la vie. Mathieu Ferron, directeur de l’unité de recherche en physiologie moléculaire de l’IRCM, était parmi ces jeunes espoirs et s’est ainsi vu décerner un prix Étoiles Effervescence. Durant l’événement, il a aussi offert un aperçu de ses travaux, qui visent à mieux comprendre les fonctions physiologiques de l’os et du pancréas, et pourraient conduire à de meilleures façons de traiter le diabète et l’obésité.