Biographie

Roderick R. McInnes

Directeur, Institut Lady Davis, Hôpital général juif

Roderick R. McInnes est directeur de  de l’Institut Lady Davis de l’Hôpital général juif, titulaire de la chaire de recherche en neurogénétique du Canada et professeur de génétique et de biochimie à l’Université McGill, où il a succédé à Charles Scriver comme titulaire de la chaire Alva en génétique humaine. Jusqu’à tout récemment, il était professeur à l’Université de Toronto et chercheur chevronné à l’Hôpital pour enfants malades. Le Dr McInnes a obtenu ses diplômes de premier cycle et de médecine à l’Université Dalhousie et son doctorat à l’Université McGill. Dans le passé, il a été chef du programme en biologie développementale à l’Institut de recherche de l’Hôpital pour enfants malades, chercheur universitaire international à l’Institut médical Howard Hughes et, de 2000 à 2010, le premier directeur scientifique de l’Institut de génétique des IRSC.

Il a apporté une importante contribution à la compréhension des bases moléculaires du développement de l’œil et de la rétine et à l’identification des gènes  et des processus associés à la dégénérescence rétinienne héréditaire. Récemment, ses collaborateurs et lui ont identifié une importante protéine, la Neto1, essentielle à l’apprentissage et à la mémoire, et déterminé qu’il était possible de corriger un trouble d’apprentissage héréditaire chez les souris grâce à un médicament, une découverte comportant des implications majeures dans les troubles d’apprentissage chez l’humain. Il est coauteur des 5e, 6e et 7e éditions du livre Genetics in Medicine de Thompson et Thompson et du Guide à l’intention des nouveaux chercheurs principaux des IRSC. Le Dr McInnes a, entre autres, l’honneur d’être membre de la Société royale du Canada et de l’Académie canadienne des sciences de la santé et a été récipiendaire du doctorat honorifique en droit de l’Université Dalhousie, en 2007. Il a été nommé membre de l’Ordre de l’Ontario, en 2008, et membre de l’Ordre du Canada, en 2009. En 2010, Le Dr McInnes a été président de l’American Society of Human Genetics.