Recherche

La clinique de recherche IRCM post-COVID-19 accueille ses premiers patients

18 fév. 2021 | COVID-19

Toutes les nouvelles

C’est vendredi dernier que la clinique de recherche IRCM post-COVID-19 (IPCO) a ouvert ses portes. En réponse à la crise de la COVID-19, l’IRCM a mis en place cette nouvelle clinique de recherche visant à étudier les effets secondaires de la COVID-19 chez les patients ayant eu diagnostic positif. L’équipe multidisciplinaire dirigée par Emilia Liana Falcone, chercheuse de l’IRCM et spécialiste en maladies infectieuses, étudiera les effets à long terme de la maladie sur les survivants de la COVID-19. 

« Alors que l’essentiel de la recherche réalisée depuis le début de la pandémie se concentre sur les traitements et les effets immédiats de la COVID-19, nous souhaitions avoir une compréhension plus large de la maladie, explique Dre Falcone. Le but de cette clinique est d’évaluer la santé des patients après l’infection pour mieux comprendre la COVID-19 et les aider à faire face aux symptômes qui persistent. »

Les patients inscrits à la clinique seront suivis sur une année et auront accès à une série de tests permettant d’étudier les effets secondaires de la maladie et de détecter des anomalies subséquentes. Les résultats permettront d’aborder des questions fondamentales en lien avec la pandémie actuelle en plus d’assurer une réponse plus rapide à l’avenir. 

« Les survivants sont-ils protégés de la réinfection ou sont-ils à risque de récidive? Les patients présentant certaines conditions médicales telles que le diabète, les maladies cardiaques ou des anomalies immunitaires héréditaires sont-ils plus à risque de complications sévères? Quels sont les symptômes auxquels les patients font face dans les mois suivant le diagnostic, et peut-on les prévenir et le guérir? Y-a-t’il un lien entre la sévérité de la maladie en phase aigüe et les séquelles à long terme? Nous voulons aborder toutes ces questions afin de mieux comprendre le virus et soutenir la prise de décision clinique à long terme, » explique Dre Falcone, qui est également Professeure adjointe de clinique à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal.

Il n’est pas encore possible d’expliquer pourquoi certains symptômes persistent chez certains patients. Parmi les symptômes les plus courants sont la fatigue intense, les douleurs corporelles, l’essoufflement, les maux de tête  ainsi que les difficultés de sommeil et de concentration. « Il y a encore tant de choses que nous ne savons pas sur la COVID-19 y compris ses effets à long terme qui peuvent avoir des répercussions graves, des mois après le diagnostic. Cela peut être très pénible pour des personnes dont la performance au quotidien se retrouve limitée en raison de problèmes de santé inexpliqués, que l’on pourrait comparer à une sorte d’incapacité invisible,» conclut Dre Falcone.

En plus d’étudier les effets sur les patients, la clinique de recherche IPCO cherchera à établir une banque d’échantillons biologiques provenant de survivants de la COVID-19 afin de favoriser les collaborations et accélérer les réponses à ces questions.

La clinique de recherche IPCO fait partie de la clinique de l’IRCM, un centre de référence combinant des soins cliniques spécialisés et de la recherche biomédicale en lien avec le Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM). La clinique de l’IRCM se fonde sur une approche multidisciplinaire où des spécialistes travaillent de concert avec des infirmières, des nutritionnistes et des kinésiologues et des équipes de recherches cliniques pour traiter les patients et établir des ponts entre la recherche effectuée dans les laboratoires de l’Institut et les soins prodigués aux patients. « La clinique de recherche post-COVID-19 est en adéquation avec la mission de la clinique de l’IRCM. Quand Dre Falcone nous est venue avec son projet, cela nous a paru une évidence. Grâce à ces travaux, nous espérons en apprendre davantage sur la COVID-19 tout en aidant les patients à gérer leurs symptômes » explique le Dr Rémi Rabasa-Lhoret, vice-président, clinique et recherche clinique à l’IRCM.

La clinique de recherche IRCM post-COVID-19 reçoit le soutien du ministère de la Santé et des Services sociaux, du ministère de l’Économie et de l’Innovation et du Fonds de recherche du Québec – santé (FRQS). Pour en savoir plus sur les investissements reçus

Pour en connaître davantage sur la clinique de recherche IRCM post-COVID-19 et pour participer à l’étude : https://ircm.qc.ca/fr/covid


Renseignements
media@ircm.qc.ca