Recherche

Les suppléments en oméga-3 pourraient-ils réduire le risque de diabète de type 2?

13 jui. 2016 | Diabète

Toutes les nouvelles

On sait depuis longtemps que le surplus de poids et l’âge augmentent les probabilités de développer un diabète de type 2. May Faraj, chercheuse à l’Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM), souhaite pousser cette connaissance plus loin : son équipe souhaite comprendre pourquoi les patients en surpoids ne sont pas tous égaux quant au risque de développer cette maladie. Mieux encore, elle espère trouver une mesure préventive novatrice afin de venir en aide à cette population vulnérable.

Une des solutions étudiées connait déjà une forte popularité dans le milieu de la nutrition : il s’agit des acides gras oméga-3, un type de gras retrouvé dans les huiles de poisson. « Nous cherchons à voir si la prise de suppléments en oméga-3 pourrait être un bon mode de prévention pour réduire les risques de développer le diabète, sans nécessairement induire une perte de poids », explique May Faraj, Dt. P., Ph. D., directrice de l’unité de recherche en nutrition, lipoprotéines et maladies cardiométaboliques de l’IRCM.

Son équipe est actuellement à la recherche de participants de 45 à 74 ans pour vérifier cette hypothèse.

Une évaluation médicale en profondeur
Les participants de l’étude auront droit à un examen médical détaillé. L’équipe de recherche mesurera notamment :

  • le risque du participant de développer le diabète et une maladie cardiovasculaire
  • la composition corporelle, sur le plan de la masse musculaire, de la masse graisseuse et de la densité osseuse
  • le nombre de calories dépensé au repos, qui peut être comparé à l’apport énergétique quotidien

Les résultats des tests seront transmis aux participants. De plus, si ces derniers le souhaitent, les tests pourront également être acheminés à leur médecin de famille, qui pourra s'y référer en complément pour leur suivi médical. 

Vous souhaiteriez participer à l’étude? 
Communiquez avec Marie Devaux, infirmière de recherche, au 514 987-5500, poste 3314.