Institutionnel

L’IRCM se lance dans le développement de biomarqueurs de nouvelle génération

6 juin 2016 | Planification stratégique

Toutes les nouvelles

À la manière d’une empreinte digitale, chaque maladie laisse une signature unique chez les individus qu’elle affecte. Cet « autographe » peut notamment prendre la forme d’un changement dans la séquence de l’ADN, de la présence atypique d’une protéine (comme c’est le cas de plusieurs types de cancers) ou de la concentration anormale d’une substance dans le sang (le taux d’insuline dans le sang chez les diabétiques, par exemple) : c’est ce qu’on appelle un biomarqueur.  

La mesure des biomarqueurs permet ainsi la détection précoce des maladies et l’amélioration du diagnostic, qui mèneront respectivement à la prévention des patients à risque et à réduire les délais et les ressources associés aux diagnostics multiples. Elle aide également à prédire la réponse d’un patient à des médicaments. Par conséquent, la disponibilité de biomarqueurs efficaces peut diminuer le nombre de prescriptions non pertinentes et favoriser une meilleure utilisation des traitements. 

Vers un pipeline de découverte de biomarqueurs
C’est dans cette lancée que l’Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM) a amorcé son pipeline de découverte de biomarqueurs pour une médecine de précision, l’un des deux projets phares de sa planification stratégique 2016-2021. 

« De concert avec nos partenaires industriels et académiques, nous avons mis sur pieds un processus de sélection rigoureux de biomarqueurs candidats pour un certain nombre de maladies ciblées », explique Benoit Coulombe, leader de l’initiative et directeur de l’unité de recherche de protéomique translationnelle de l’IRCM. « Des essais de grande précision sont ensuite développés pour chaque biomarqueur sélectionné. C’est à ce moment qu’on quantifie les biomarqueurs potentiels chez les patients afin de déterminer s’il est possible de les associer avec une condition médicale spécifique. » 

Le fruit de cette validation mènera éventuellement à la mise en marché d’un test diagnostique utilisable en clinique. La collaboration et l’entraide seront de mise au sein de l’initiative PROBE : rapidement après leur obtention, les résultats seront offerts en libre accès à la communauté scientifique. Le projet de l’IRCM mènera également à la commercialisation d’outils diagnostiques performants permettant de maximiser l’efficacité de certaines thérapies par l'entremise de partenariats avec l’industrie. 

En somme, le pipeline de découverte de biomarqueurs de l’Institut offrira aux patients du Québec un accès à des solutions diagnostiques novatrices et performantes. Grâce à ces recherches, l’IRCM répondra à des besoins médicaux non comblés et permettra des choix thérapeutiques optimisés pour chaque patient et des économies pour le système de la santé.