Prix et distinctions

L’option de maîtrise en médecine cellulaire et moléculaire de l’IRCM reçoit un prix d’excellence pour l’innovation

22 mai 2018 | Honneur, Étudiants

Toutes les nouvelles

Le 18 mai dernier, l’Université de Montréal a décerné un Prix d’excellence pour l’innovation à l’option de maîtrise en médecine cellulaire et moléculaire (MCM) de l’Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM). Exclusivement offerte à l’IRCM, la maîtrise MCM est une option des programmes de biologie moléculaire de la Faculté de médecine de l’UdeM. Cette distinction, remise dans le cadre du concours annuel des Prix d’excellence en enseignement de l’UdeM, est décernée en reconnaissance de l’aspect novateur du programme et de sa contribution à l’amélioration de l’expérience d’apprentissage de ses étudiants.

Élargir les horizons de la relève scientifique
La maîtrise MCM a été créée par une équipe de chercheurs de l’IRCM en 2013. Ceux-ci se sont donné le mandat de former une relève scientifique qui excelle en recherche fondamentale et qui maîtrise les techniques de laboratoire tout en démontrant une compréhension des besoins de la clinique. En effet, puisque les domaines scientifiques se développent et se multiplient à une vitesse fulgurante, ils nécessitent des connaissances de plus en plus diversifiées.

« Les étudiants en recherche biomédicale apprennent à comprendre des mécanismes moléculaires extrêmement pointus qui sont liés aux maladies », affirme Javier Di Noia, vice-président associé aux affaires étudiantes de l’IRCM. « Avec la maîtrise MCM, nous veillons à ce qu’ils soient également conscientisés aux enjeux qui se posent lorsqu’on cherche à appliquer en clinique les découvertes réalisées en laboratoire, de même qu’aux défis liés aux traitements de ces maladies et à la réalité du milieu clinique. »

Pour ce faire, cette formation intensive d’un an permet non seulement aux étudiants d’acquérir une base en recherche fondamentale par l'entremise de cours théoriques, mais également de s’outiller grâce à une expérience sur le terrain. Les plateaux technologiques de l’IRCM sont notamment mis à la disposition des étudiants, qui apprennent ainsi à utiliser des appareils ultramodernes avec l’appui d’un personnel hautement qualifié. Afin d’explorer leurs intérêts scientifiques et d’appliquer leurs connaissances à des projets de recherche spécifiques, les étudiants de la maîtrise MCM effectuent également deux rotations de stage dans les laboratoires de l’IRCM. Finalement, les cohortes du programme MCM ont la possibilité de découvrir le milieu médical par l’entremise d’un cours de médecine translationnelle exclusif et de stages d’observation à la clinique de l’Institut.

Au terme de leur formation, les étudiants bénéficient donc d’un solide bagage qui leur permettra de choisir un projet de doctorat adapté à leurs intérêts de recherche.

Un succès collectif
Javier Di Noia l’affirme haut et fort: le Prix d’excellence pour l’innovation est le fruit d’un travail d’équipe exemplaire. Plusieurs intervenants ont en effet uni leurs forces afin de mettre au point ce programme d’études supérieures.

« D’une part, l'IRCM a bénéficié du généreux appui de la Fondation J.A. Bombardier et de la Fondation Molson lors de la dernière campagne majeure de la Fondation de l’IRCM. Grâce à cette aide, l’Institut est en mesure d’offrir aux étudiants des bourses nominatives, qui leur permettent de tirer le maximum de l’expérience intensive qu’est la maîtrise MCM », explique-t-il.

Le Dr Di Noia signale également la contribution de plusieurs parties prenantes de l’Institut, qui se sont mobilisées pour concevoir le cursus unique de la maîtrise MCM : « J’aimerais notamment souligner l’apport de la direction de la recherche et des affaires académiques, de même que des chercheurs et du personnel qui collaborent activement aux cours offerts », indique le Dr Di Noia.

Fière de cette distinction, l’équipe responsable de la maîtrise MCM n’entend pas ralentir sa lancée pour autant. Le programme est en effet évalué sur une base périodique par les étudiants et le personnel enseignant, en plus d’avoir été récemment soumis à une évaluation externe afin de continuellement l’améliorer. «Nous visons l’excellence, tant auprès des étudiants que nous recrutons, que de la formation que nous leur offrons», conclut Javier Di Noia.

Équipe responsable de la maîtrise MCM
Jessica Bonneau, coordonnatrice de la maîtrise MCM
Jean-François Côté, vice-président, recherche et affaires académiques
Javier Marcelo Di Noia, vice-président associé, affaires étudiantes
David Hipfner, responsable du comité de sélection
 
Personnel enseignant
Nicole Francis et Woong-Kyung Suh, chercheurs coresponsables du cours Pratique en recherche translationnelle
Yves Berthiaume et André Veillette, chercheurs coresponsable du cours Pratique en médecine translationnelle

Une vingtaine professeurs de même qu’une douzaine de professionnels hautement qualifiés de l’Institut sont également impliqués.