Institutionnel

Mohan Malleshaiah se joint à l’IRCM

22 jan. 2018 | Nomination

Toutes les nouvelles

L’Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM) est heureux d’accueillir au sein de son équipe de chercheurs Mohan Malleshaiah à titre de directeur de l’unité de recherche dans le domaine des cellules souches et de la reprogrammation cellulaire ainsi que professeur adjoint de recherche. Sa nomination est effective à compter du 1er février 2018.
 
L’expertise du Dr Malleshaiah dans ce domaine à la fine pointe de biotechnologie est un atout important pour l’Institut étant donné l’énorme potentiel des recherches en médecine régénérative et thérapeutique. Le laboratoire du Dr Malleshaiah étudiera le comportement des cellules souches et des cellules cancéreuses. Pour ce faire, il utilisera une approche interdisciplinaire grâce à des méthodes quantitatives unicellulaires basées sur des analyses computationnelles et de modélisation ainsi que des techniques en protéomique et génomique incluant la correction de séquences génomiques pour mieux comprendre les mécanismes de régulation des décisions cellulaires. La mise sur pied de ce nouveau laboratoire sous l’axe de recherche en biologie intégrative des systèmes et chimie médicinale de l’IRCM s’avère également un complément intéressant pour les membres de cette équipe et un pas de plus vers des travaux scientifiques favorisant la médecine personnalisée.
 
Tarik Möröy, président et directeur scientifique de l’IRCM, « [est] ravi de l’arrivée du Dr Malleshaiah à l’Institut. Le recrutement de cette force vive dans le domaine des cellules souches aura un impact certain sur tous nos programmes de recherche. Scientifique formé en Inde, au Canada et aux États-Unis, Mohan Malleshaiah aura des retombées certaines sur le développement de travaux dans ce champ d’activité et viendra appuyer notre initiative dans le secteur des maladies rares et génétiques chez les adultes. »
 
De 2011 jusqu’à aujourd’hui, les recherches postdoctorales du Dr Malleshaiah à Harvard Medical School portaient sur l’analyse quantitative des cellules souches. Auparavant, ses recherches doctorales au Département de biochimie de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal visaient à comprendre les interactions protéiques et les mécanismes moléculaires responsables de la différenciation cellulaire de la levure. Ces premières recherches ont débuté en Inde à Aurigene Discovery Technologies ltée et au Rajiv Gandhi Centre for Biotechnology. Le Dr Malleshaiah a reçu une bourse de recherche postdoctorale des Instituts de recherche en santé du Canada et des prix de reconnaissance de l’Université de Montréal.