Recherche

Une subvention de 3,2 millions $ pour mettre en place un service postal chez nos cellules

6 fév. 2019 | Subventions

Toutes les nouvelles

Génome Canada, Génome Québec et Amorchem ont récemment annoncé l’octroi d’une subvention de 3,2 millions $ pour soutenir un projet dirigé par Éric Lécuyer, chercheur à l’Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM), en collaboration avec Mathieu Blanchette et Jérôme Waldispühl, tous deux chercheurs à l’Université McGill. 

La somme soutiendra la mise en œuvre de leur projet de recherche, intitulé Pipeline de découvertes sur le « code postal » de l'ARN : de nouveaux outils pour le ciblage thérapeutique à l'échelle infracellulaire, et a été décernée dans le cadre du concours Innovation de rupture en génomique de Génome Canada, qui vise à favoriser le développement de la prochaine génération d’innovations technologiques en génomique. 

« J’aimerais remercier nos partenaires pour leur appui indispensable », a déclaré le Dr Lécuyer, qui est directeur de l’unité de recherche en biologie des ARN de l’IRCM. « Par l’entremise de nos travaux, nous espérons développer de nouveaux outils de ciblage thérapeutique à l’échelle intracellulaire, qui pourraient permettre d’augmenter la précision et l’efficacité de traitements pour une variété de maladies. » 

Le Dr Lécuyer et ses collaborateurs chercheront à mettre en place un « service postal cellulaire », qui permettrait d’acheminer des médicaments à des compartiments ciblés à l’intérieur des cellules. Ce type de technologie pourrait bénéficier à des patients atteints de maladies pour lesquelles il n’existe aucun traitement, comme la dystrophie myotonique de type 1 (DM1), un type de dystrophie musculaire à plus forte incidence au Québec.

En savoir plus :